[CRITIQUE] : Au coeur de l’océan (2015)

au coeur de

Sortie : 11 décembre 2015 aux Etats-Unis,
09 décembre 2015 en France

Titre original : In the Heart of the Sea

Réalisation : Ron Howard

Scénario : Rick Jaffa, Peter Morgan, Amanda Silver & Charles Leavitt

Musique : Roque Banos Lopez

Distribution : Chris Hemsworth, Cillian Murphy, Tom Holland, Ben Wishaw.

Synopsis :

En février 1850, l’écrivain Herman Melville se rend à la ville portuaire de Nantucket, afin de s’y entretenir avec Tom Nickerson, le dernier survivant de l’Essex, un baleinier qui avait sombré dans des circonstances étranges trente ans plus tôt. Nickerson est d’abord peu disposé à partager ses souvenirs intimes avec le jeune homme de lettres, en quête d’un deuxième livre à succès. Mais au fil de cette longue nuit d’hiver, il se résigne à raviver l’expérience de sa première sortie en mer, aux côtés du second valeureux Owen Chase et du capitaine ambitieux et inexpérimenté George Pollard.

 

au coeur de 1

Quand on sait qu’un film est réalisé par Ron Howard, c’est souvent gage de qualité.
Et en effet, on est loin du ratage mais le film a quand même ses défauts.
Dans un sens, le film est intelligent car il montre, l’air de rien, la barbarie humaine. Assez vite, le cœur du spectateur passe du côté de la baleine plutôt que de celui des hommes. Sans pour autant renier les pêcheurs. Et pour ça, le film est une grande réussite.

Le gros défaut, c’est qu’on n’est plus en 1995… et le film est bien trop classique, on a presque l’impression d’un film anachronique et c’est regrettable.
Notons quand même que la réalisation est saupoudrée d’une multitude d’images surprenantes (qui rappellent sans doute l’œil et la vision de la baleine). Toutes ces images déroutent mais donnent une vraie marque de fabrique et une vraie patte de réalisateur. On retrouve un peu cette ambiance visuelle de l’époque où il avait réalisé LE GRINCH.

au co
Par contre, toute la seconde partie (la plus intéressante à mon goût) bascule dans le ‘film de survie’ et cela n’est pas sans rappeler un certain film nommé ORCA. Mais malheureusement, c’est quand même un peu moins maîtrisé.

Au final, contrairement à un PIRATES DES CARAÏBES, ici, on n’a pas l’impression d’avoir fait partie de l’équipage et c’est vraiment la grosse lacune du film. On a plutôt la sensation d’avoir vu un (très bon) documentaire sur les baleiniers.

Ceci dit, ça reste un film à voir. Ne serait-ce que pour se rendre compte de la stupidité des humains…

auc

© Jed Seth

4 réflexions sur “[CRITIQUE] : Au coeur de l’océan (2015)

  1. laplumedelulu 9 janvier 2022 / 11 h 47 min

    Ron Howard. Mon dieu. On est loin de happy days, le feuilleton.
    Il a fait une sacrée carrière comme cinéaste, et comme tu dis si bien, Steve, c’est gage de qualité.
    Merci à toi. 🙏😘

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s