[CRITIQUE] Joker (2019)

joker

Réplique culte :

Est-ce juste moi, ou est-ce que ça devient plus fou là-bas ?

Sortie : 04 octobre 2019 aux Etats-Unis,
09 octobre 2019 en France

Réalisation : Todd Phillips

Scénario : Todd Phillips & Scott Silver

Musique : Hildur Guðnadóttir 

Distribution : Joaquin Phoenix, Robert De Niro, Zazie Beetz & Frances Conroy.

Synopsis :

Le film, qui relate une histoire originale inédite sur grand écran, se focalise sur la figure emblématique de l’ennemi juré de Batman. Il brosse le portrait d’Arthur Fleck, un homme sans concession méprisé par la société.

joker 5

Very bad bad trip !

Quelle ne fût pas ma joie quand j’appris à l’époque la mise en chantier d’un film consacré à mon méchant préféré … je nomme le Joker !

Après un « Suicide Squad » en 2015 complétement raté avec un Jared Leto sous exploité et cabotin, on était en droit d’attendre un retour en grâce du clown prince du crime de Gotham.

Mais avec le réalisateur de la très dispensable trilogie comique « Very Bad Trip » aux commandes, le doute commença à s installer en moi. Serait-il capable de réparer le faux pas de David Ayer, de faire mieux que Nolan et de redonner à DC COMICS ses lettres de noblesse ? Hum à voir…

Quand je pense à un film ayant pour titre « Joker », je pense à la magnifique BD de Lee Bermejo et Brian Azzarello. Mais je ne pense sûrement pas à ce qui va suivre.

Allez crevons l’abcès direct : j’ai détesté Joker.

Joaquin Phoenix, au demeurant très bon acteur, n’incarne absolument pas à mon sens la Némésis de Batman. Le film nous sert plutôt le portrait très arty d’un homme basculant dans la folie.

Atteint de la maladie du rire compulsif, ce Joker nous montre sans aucun éclat romanesque un quotidien morose entre surconsommation de clopes, cheveux gras, boulot à la dérive et entourage familial ni fait ni à faire. Pour moi, il s agit tout simplement d’une œuvre prétentieuse et creuse, voulant exister sans l’univers de Batman. Paradoxalement, le film n’hésite pas à grapiller quelques éléments de l’univers du chevalier noir, tel l’asile d’Arkham ou la présence des Wayne.

JKR_DAY030_102518_0693240.dng

Pris dans un tourment cosmique de plus de 2h,  accompagné en musique par les très énervants violons de Hildur Ingveldardóttir Guðnadóttir, j’ai courageusement affronté une épreuve sans fin entre guerre des nerfs et phases d’endormissement multiples. Véritable Koh-Lanta cinématographique, Joker a été une vraie purge à vivre, pire que le liquide à boire avant une coloscopie.

Je ne sais pas quoi vous dire… Je suis encore sous le choc à ce jour d’avoir vu mon méchant à moi, Ze Best of the world, atterrir dans ce film qui ne raconte rien. Je pense que je vais devoir suivre une psychothérapie pour surmonter ce chagrin. Peut être que le docteur Harleen Quinzel a des disponibilités dans son agenda !

Rien ne va… de la photographie faussement inspirée aux mimiques insupportables d’un Phoenix qui peine à revêtir le costume d’une icône qui ne lui ressemble pas. La présence de Robert De Niro apporte la « Martin Scorsese Touch », modèle pour Todd Phillips. Il s’agit clairement là de la caution cool d’un film qui ne l’est pas.

Pourquoi ce film ? Tout ça parce que le DCEU ne fonctionne pas hein ? Et du coup par colère, les producteurs, vous nous sortez ça ? 

joker 1

Quand j’ai appris que le film était un carton en salle et que Joaquin Phoenix allait remporter un Oscar pour son numéro de nez rouge, j’ai compris que ma vision du personnage était sans aucun doute très et trop personnelle. Autant Ledger méritait largement un oscar pour « The Dark Knight », autant Phoenix je ne suis pas d’accord. J’ai bataillé durant des mois avec le reste du monde pour clamer ma révolte intérieure : « TRAHISON ! J’ai mal à mon joker ! »

Puis après je me suis simplement dit : le joker est un personnage difficile à reprendre. Heath Ledger avait peut-être mis la barre trop haute.

Faire du Joker sans Batman, c’est comme Venise sans les gondoles… ce n’est pas possible. Sinon n’appelez pas le film « Joker » mais plutôt  « le portrait soporifique d’Arthur Fleck ».

joker 6

Voilà qui est dit… « Joker » fait partie de ces films que je déteste au plus haut point. Je ne souhaitais même pas au début en faire une critique. Face à l’engouement général provoqué par cette ubuesque fable, la simple idée de donner mon avis me semblait un acte de rébellion impardonnable. Mais dans La Caverne du Ciné, la liberté d’expression est à l’abri et Steve m’a convaincu de m’attaquer à ce « Joker ».

J’ai eu le malheur d apprendre ces dernières semaines que « Joker 2 » était en production. Lady Gaga incarnerait Harley Quinn… Je propose au passage d’embaucher Céline Dion pour le rôle de Batgirl. Au moins comme ça, il y aura un peu de Batman dans cette mauvaise farce…

 

joker 4

© Victor Leblanc

15 réflexions sur “[CRITIQUE] Joker (2019)

  1. lescarnetsdemango 29 juillet 2022 / 9 h 04 min

    I’m chocking 😆 J’ai adoré « Joker ». Le film m’a mise mal à l’aise parce qu’on ne nous cache rien sur sa descente aux enfers. La société a une grande part de responsabilité. Je n’oublierai jamais le passage de l’interview, ce moment de basculement où on comprend que c’est irrémédiable. On voit peu à peu le Joker sombrer dans la folie. La réalisation et la mise en scène servent d’ailleurs très bien le propos. J’ai trouvé Joaquin Phoenix époustouflant. Je n’arrive pas à le comparer à Heath Ledger tant que le traitement du personnage est différent.

    En revanche, je doute qu’une suite soit une bonne idée. Je m’en serai tenue au premier film. Je suis également surprise d’apprendre que Lady Gaga pourrait incarner Harley Quinn. C’est très étonnant mais pourquoi pas … Elle m’avait bluffée dans « A star is born ». Le rôle sera forcément très différent, elle ne chantera pas mais elle a du talent. Tu m’as tué avec ta proposition de Céline Dion en Batgirl 😂

    Aimé par 1 personne

    • lacaverneducine 29 juillet 2022 / 9 h 15 min

      Ah ben oui je sais bien que le film a plu a énormément de monde mais pas à nous en tout cas.

      J’aime

  2. Ariane S 5 août 2022 / 12 h 15 min

    Désolée ,je fais partie de ceux qui ont aimé ce film et surtout le personnage de Joachin Phoenix

    Aimé par 1 personne

    • lacaverneducine 5 août 2022 / 12 h 41 min

      Ah ben oui je comprends, de toute manière, il y a beaucoup plus de gens dans votre cas.

      J’aime

  3. La culture dans tous ses états 23 août 2022 / 15 h 02 min

    Tu n’y vas pas avec le dos de la cuillère mon cher Steve. Tes arguments parfaitement explicités et compréhensible car tu as une culture Batman DCComics que je ne possède pas. J’ai aimé ce film car j’aime Joaquin Phoenix. Je sais c’est un peu réducteur 😉😅 Je viens juste de commencer la quadrilogie Batman Eternal du scénariste scott snyder entre autres scénaristes et j’aime beaucoup. En les lisant, je vois effectivement qu’on y découvre des détails qui ne sont pas présent dans les films. Je pense au méchant professeur PIG par ex. J’ai acheté récemment sur amazon Joker en bluray. Il était à moins de 10 euro. Cela me permettra de le revoir une seconde fois car je ne l’ai pas revu depuis la sortie ciné. J’apprécie l’honnêteté de tes critiques. On est pas tous obligé d’aimer les mêmes films fort heureusement 😉😊

    Aimé par 1 personne

    • lacaverneducine 23 août 2022 / 16 h 21 min

      Oui très clairement cet avis ne fait pas l’unanimité. Après je partage entièrement cet avis, mais la critique n’est pas la mienne, c’est celle de Victor. Oui en effet sur ce site, j’essaye de parler d’énormément de films différents. Mais pas toujours dans le positif. Après le minimum c’est d’argumenter et de pouvoir débattre sereinement.

      Aimé par 1 personne

      • La culture dans tous ses états 24 août 2022 / 10 h 40 min

        C’est vrai, si nous avions tous le même regard sur un film, cela enlèverait tout intérêt aux débats ciné. Il n’y a pas une seule vérité quand au ressenti sur un film. « La môme » avec Cotillard en Piaf ne m’a ainsi jamais emballé, ce n’est qu’un exemple parmi d’autres 😉🙂

        Aimé par 1 personne

      • lacaverneducine 24 août 2022 / 13 h 51 min

        Exactement part contre il faut débattre sereinement et calmement, et surtout argumenter. SAVOIR argumenter, pas juste dire non ce film est nul ou ce film est bon. Un avis ou une critique est et restera toujours quelque chose de subjectif. Mais on peut essayer d’analyser un film au mieux en étant le plus objectif possible. Par exemple moi j’ai un gros problème avec le cinéma de David Lynch… que je n’arrive pas à comprendre du tout

        Aimé par 1 personne

      • lacaverneducine 24 août 2022 / 18 h 48 min

        Oula oui mais Noé tout comme Lynch c’est vraiment très spécial. Tarantino c’est un vaste sujet. Pour certain c’est mauvais et sur côté pour d’autres c’est un génie. Après je n’aime pas tous ses films, mais certains sont très bon et il a un style qui est reconnaissable entre mille.

        Aimé par 1 personne

      • lacaverneducine 26 août 2022 / 16 h 12 min

        Oui voilà après ce sont des questions de goûts, d’affinités, mais bien sûr qu’ils ont du talent. Après le but c’est de savoir si on y adhère ou pas.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s