[TOP 4] : Hellraiser

hell

A l’occasion de la sortie prochaine d’une nouvelle version de l’univers « Hellraiser » sur « Hulu » du génial Clive Barker (« Candyman », « Le Maître des Illusions »), La Caverne du Ciné vous invite à rencontrer « Pinhead » et sa bande de cénobites démoniaques dans un Top 4. A l’approche d’Halloween, voici une sélection qui ne manque pas de clous et de chaînes !

 

4. HELLRAISER : INFERNO

hellraiser inferno

Le plus infernal !

Sauvé in extremis du néant des suites aussi inutiles que mauvaises, ce cinquième volet de la saga est sauvé de justesse dans mon Top 4 grâce à la mise en scène plutôt inspirée et soignée de Scott Derrickson, futur réalisateur de « Sinister » et « Doctor Strange ». Le fantastique pur est beaucoup moins présent et ne fera son retour qu’au terme d’une enquête autour d’un mystérieux Serial Killer. Le personnage du flic corrompu et le récit de sa descente aux enfers ouvrent une parabole inédite sur l’univers Hellraiser et font de ce film un volet original. Mais l’ensemble reste d’une qualité très passable. A voir si vous avez écumé votre stock de films de trouille !

 

3. HELLRAISER : BLOODLINE

hellraiser bloodline

Le plus spatial !

Un film à la production houleuse. Passé entre les mains de deux réalisateurs qui refusèrent d’en assumer la paternité, ce 4ème opus est clairement sous-estimé. « Hellraiser Bloodline » suit le parcours de Paul Merchant, créateur de la fameuse boîte à puzzle déchaînant les enfers. La première partie faisant la part belle à la genèse de la boîte au 18ème siècle est particulièrement réjouissante avec la naissance du démon Angélique, un femme-cénobite extrêmement puissante. La deuxième partie est beaucoup plus confuse et fauchée avec une arrivée de Pinhead dans l’espace. Mais le film tient le bon bout et offre quelques moments d’effroi qui devrait ravir le spectateur en mal de frissons.

 

2. HELLRAISER 2 : LES ECORCHES

hellraiser 2

Le plus écorché vif !

Une suite dans la totale continuité du premier, avec un cran de plus dans le « body Horror », cher à son réalisateur Tony Randel. Dans le décor d’un hôpital psychiatrique, « Hellraiser 2 » nous emmène dans un véritable train fantôme. Ici l’univers des cénobites est enfin exploré avec la découverte du grand maître Léviathan ! Deux fois plus de monstres , deux fois plus d’action ! Hellraiser 2 est presque la suite parfaite. Et on en redemande !

 

1. HELLRAISER : LE PACTE

OIP

Le plus sentimental !

Le premier et la base de la légende. « Hellraiser : le Pacte », réalisé par Clive Barker en personne, est un film brillant. Construit autour d’une histoire d’adultère, le film introduit l’horreur dans un environnement familial malsain à souhait. Les cénobites, démons au look SM, interviennent tels des expiateurs de péchés. Gouvernés par le plaisir de la souffrance, ils déambulent dans le film pour le plus grand plaisir du spectateur, aidés par des maquillages effrayants. On pourra dire que le film a vieilli mais il reste un classique du genre.

 

Au début des années 2000, la saga ne perdurera que dans de sombres Direct To Vidéo. Pascal Laugier, réalisateur frenchy de Martyrs, a été approché dans un projet de remake par les Weinstein, détenteurs de la franchise depuis le 3ème volet. Mais la vision du cinéaste ne collait pas au cahier des charges qui lui était imposé.

Avec une sortie imminente sur « Hulu » et des années d’errance derrière lui, on est en droit d’attendre beaucoup de ce nouvel « Hellraiser ». Les premiers visuels en ligne, montrant le nouveau Pinhead au féminin incarné par Jamie Clayton, et « Masque » un cénobite inédit arborant un look humanoïde aussi pathétique qu’effroyable, nous promettent du très lourd. Espérons ne pas être déçus !

 

301410098_5489178617824359_6801444714199088359_n

© Victor Leblanc

 

2 réflexions sur “[TOP 4] : Hellraiser

  1. princecranoir 8 septembre 2022 / 19 h 15 min

    J’ai chroniqué les trois premiers volets sur le Tour d’Ecran, mais n’ai jamais osé pousser plus loin mon exploration douloureuse du monde d’Hellraiser. Si le troisième volet calamiteux ne fait naturellement pas partie de ce top, je ne peux qu’abonder dans ton sens pour louer les qualités des deux premiers opus, admirablement tourmentés par la musique désormais légendaire de Christopher Young. Je recommande également la lecture du roman matriciel signé Clive Barker.
    Je me demande ce que va donner cette série, mais je crois que cet univers se prête parfaitement à ce format. J’espère qu’il en auront fait bon usage.
    Bravo pour cet article. Je me réjouis déjà d’aller maintenant explorer la Caverne du Ciné sur Youtube.

    J’aime

    • lacaverneducine 9 septembre 2022 / 7 h 33 min

      Merci pour ta réponse. Je vais aller voir tes chroniques sur les trois premiers opus. Oui j’ai hâte de te retrouver sur la chaîne Youtube qui débute.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s