[CRITIQUE] Le Flic de Beverly Hills (1984)

le flic de beverly hills

Répliques cultes :

– Essayez de sortir la tête d’entre vos fesses et vous allez voir qu’on a découvert tout le merdier.

– Arrêtez-tout, ne faites plus rien. Je suis Axel Foley, commission d’urbanisme de Beverly Hills !

Sortie : Première mondiale : 1er décembre 1984 à Los Angeles,  
27 mars 1985 en France.

Titre original : Beverly Hills Cop

Réalisation : Martin Brest

Scénario : Daniel Petrie Jr. 

Musique : Harold Faltermeyer

Distribution : Eddie Murphy, Judge Reinhold, John Ashton, Lisa Marie Eilbacher, Ronny Cox & Steven Berkoff.

le flic de

Synopsis :

Parce qu’il utilise des méthodes trop peu orthodoxes, l’inspecteur Axel Foley est prié de prendre des vacances. Cela lui permet d’enquêter sur la mort de son ami Mickey Tandino, tué sous ses yeux. Son enquête le mène à Beverly Hills, où ses collègues le surveillent de près. Il met à jour un trafic de drogue et de devises…

© Steve Ketterlin

[CRITIQUE] : Le Flic de Beverly Hills (1984)

le flic de beverly hills

Répliques cultes :

– Essayez de sortir la tête d’entre vos fesses et vous allez voir qu’on a découvert tout le merdier.

– Arrêtez-tout, ne faites plus rien. Je suis Axel Foley, commission d’urbanisme de Beverly Hills !

Sortie : Première mondiale : 1er décembre 1984 à Los Angeles,  
27 mars 1985 en France.

Titre original : Beverly Hills Cop

Réalisation : Martin Brest

Scénario : Daniel Petrie Jr. 

Musique : Harold Faltermeyer

Distribution : Eddie Murphy, Judge Reinhold, John Ashton, Lisa Marie Eilbacher, Ronny Cox & Steven Berkoff.

Synopsis :

Parce qu’il utilise des méthodes trop peu orthodoxes, l’inspecteur Axel Foley est prié de prendre des vacances. Cela lui permet d’enquêter sur la mort de son ami Mickey Tandino, tué sous ses yeux. Son enquête le mène à Beverly Hills, où ses collègues le surveillent de près. Il met à jour un trafic de drogue et de devises…

le flic de

Le Flic de Beverly Hills (Beverly Hills Cop) est un film policier américain réalisé par Martin Brest et sorti en 1984. C’est le premier opus d’une trilogie, le film a donné lieu à deux suites : Le Flic de Beverly Hills 2 sorti en 1987 et Le Flic de Beverly Hills 3 sorti en 1994. Le producteur Jerry Bruckheimer propose d’abord le rôle d’Axel Foley à Mickey Rourke, qui signe un contrat de 400 000 dollars. Cependant, à la suite de nouvelles réécritures, le projet prend du retard et l’acteur quitte le projet. Le script est ensuite envoyé à Sylvester Stallone, qui réécrit le script en ajoutant une touche dramatique et en le recentrant sur l’action. Mais toutes ces idées sont jugées trop coûteuses par la Paramount. Stallone quitte donc le projet, à deux semaines du début du tournage. Deux jours plus tard, Don Simpson et Jerry Bruckheimer parviennent à convaincre Eddie Murphy de reprendre le rôle, après de nouvelles réécritures du scénario. Sylvester Stallone réutilisera nombre de ses idées pour le film Cobra, sorti en 1986. Avant de revenir à Martin Brest, la réalisation a été proposée à David Cronenberg et à Martin Scorsese. Ce dernier a refusé, trouvant que le scénario ressemblait trop à celui d’Un shérif à New York. Le film a été un triomphe commercial, pour un budget de 15 millions de dollars, il a rapporté 316 millions. En France le film a également connu un beau succès, avec près de 3 millions d’entrées. Je me rappelle l’avoir découvert à la télévision, fin des années 80. J’ai dû voir ce film des dizaines de fois, voici mon avis :

Ce que j’ai aimé :

  • L’excellente mise en scène de Martin Brest. 
  • L’alchimie parfaite entre Axel Foley, Billie Rosewood & John Taggart. 
  • Le mélange : action, comédie et humour marche parfaitement bien.
  • La prestation époustouflante d’Eddie Murphy, quel présence, je n’arrive pas à m’imaginer quelqu’un d’autre que lui dans ce rôle. 
  • Eddie Murphy était Axel Foley et Axel Foley était Eddie Murphy… 
  • La bonne ambiance qui se dégage du film. 
  • La scène d’introduction très impressionnante qui met en scène une course-poursuite où un semi-remorque détruit un nombre considérable de véhicules dans les rues dévastées de Detroit. 
  • Le personnage d’Axel Foley, flic désinvolte, insolent, mais également coriace, entêté et blagueur de Detroit. 
  • Le casting de toute beauté.
  • Tous les gags (les bananes, les arrivées au Beverly Palm Hôtel et au country-club, le bar de striptease,…)
  • Tous les dialogues et les scènes improvisés. 
  • Les répliques qui font très années 80.  
  • L’énorme contraste entre Detroit et Beverly Hills. 
  • Le personnage de Victor Maitland interprété par un excellent Steven Berkoff qui avait interprété le méchant dans Octopussy en 1983. 
  • La BO d’Harold Faltermeyer est complètement démente, c’est l’une de mes BO préférées. 

le flic de beverly

 

Ce que j’ai moins aimé :

  • RIEN 

le flic de bever

Conclusion :

Le Flic de Beverly Hills est un petit bijou intemporel qui met la patate, un film qui a bercée mon enfance et mon adolescence. Je ne me lasse pas de voir et revoir ce film. Cette comédie policière a marqué les années 80 de son empreinte, offrant à l’excellent Eddie Murphy son rôle le plus emblématique. Le Flic de Beverly Hills est LA comédie d’action culte. Si vous ne l’avez pas encore vu, foncez voir ce film, vous ne le regretterez pas, c’est que du plaisir.

Bien sûr qu’il y a une part de nostalgie dans ma critique. Vous me connaissez maintenant, j’aime beaucoup les années 80/90, cette époque où le cinéma était tellement différent.
Le Flic de Beverly Hills en est un véritable témoin !

le flic de beverly hills 5

© Steve Ketterlin