[CRITIQUE] Charlie’s Angels (2019)

charlies angel

Sortie : 15 novembre 2019 aux Etats-Unis,
25 décembre 2019 en France.

Réalisation : Elizabeth Banks

Scénario : Elizabeth Banks

Musique : Brian Tyler

Distribution : Kristen Stewart, Naomi Scott, Ella Balinska, Elizabeth Banks & Patrick Stewart. 

Synopsis : 

Les Charlie’s Angels ont toujours assuré la sécurité de leurs clients grâce à leurs compétences hors du commun. L’agence Townsend a maintenant étendu ses activités à l’international, avec les femmes les plus intelligentes, les plus téméraires et les mieux entraînées du monde entier – de multiples équipes de Charlie’s Angels affrontant les missions les plus périlleuses, chacune guidée par son propre Bosley.

charlies

On reprend le mythe des Drôles de Dames et on refait un film (encore). Mais cette fois, on change les actrices.

Après avoir vu CAPTAIN MARVEL et BLACK WIDOW (qui fonctionnent plutôt bien tous les deux), je continue sur ma lancée de film Girl Power.

Ici, ce CHARLIE’S ANGELS regroupe absolument TOUT CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE DANS UN FILM !

Pourtant, cela avait bien commencé avec une idée très astucieuse pour ancrer ce film dans l’univers de la série mythique et des « anciens » films.
Mais à part cette astuce, tout est téléphoné, rien n’est crédible. Les faux raccords n’ont rien à envier aux lacunes du scénario… Même la réalisatrice à eu l’indécence de se donner le meilleur rôle (et de le gâcher !!!!). C’est la honte….

J’ai même pas envie d’en parler plus longtemps. Ce film entre dans la catégorie Triple B.

A éviter absolument !

angels

© Jed Seth

[CRITIQUE] Uncharted (2022)

uncharted

Sortie : 18 février 2022 aux Etats-Unis,
16 février 2022 en France

Réalisation : Ruben Fleischer

Scénario : Art Marcum & Matt Holloway

Musique : Ramin Djawadi

Distribution : Tom Holland, Mark Wahlberg, Antonio Banderas, Sophia Ali & Tati Gabrielle

uncharted 1

Synopsis :

Nathan Drake, voleur astucieux et intrépide, est recruté par le chasseur de trésors chevronné Victor « Sully » Sullivan pour retrouver la fortune de Ferdinand Magellan, disparue il y a 500 ans. Ce qui ressemble d’abord à un simple casse devient finalement une course effrénée autour du globe pour s’emparer du trésor avant l’impitoyable Santiago Moncada, qui est persuadé que sa famille est l’héritière légitime de cette fortune. Si Nathan et Sully réussissent à déchiffrer les indices et résoudre l’un des plus anciens mystères du monde, ils pourraient rafler la somme de 5 milliards de dollars et peut-être même retrouver le frère de Nathan, disparu depuis longtemps… mais encore faudrait-il qu’ils apprennent à travailler ensemble.

© Fred Grx

[CRITIQUE] Bullet Train (2022)

bullet train

Sortie : 05 août 2022 aux Etats-Unis,
03 août 2022 en France

Réalisation : David Leitch

Scénario : Zak Olkewicz

Musique : Dominic Lewis

Distribution : Brad Pitt, Joey King, Brian Tyree Henry, Aaron Taylor-Johnson, Andrew Koji & Sandra Bullock.

bullet train

Synopsis :

Coccinelle est un assassin malchanceux et particulièrement déterminé à accomplir sa nouvelle mission paisiblement après que trop d’entre elles aient déraillé. Mais le destin en a décidé autrement et l’embarque dans le train le plus rapide au monde aux côtés d’adversaires redoutables qui ont tous un point commun, mais dont les intérêts divergent radicalement… Il doit alors tenter par tous les moyens de descendre du train.

© Fred Grx

[CRITIQUE] : xXx (2002)

Triple X

Sortie : 09 août 2002 aux Etats-Unis,
09 octobre 2002 en France

Réalisation : Rob Cohen

Scénario : Rich Wilkes

Musique : Randy Edelman 

Distribution : Vin Diesel, Asia Argento, Marton Csokas & Samuel L. Jackson.

Synopsis : 

Xander Cage, alias Triple X, est un sportif, ou plutôt une icône qui excelle dans tous les sports de glisse (snowboard, surf, skate, …). Avec ses potes, il s’amuse à voler des voitures, de grandes marques si possibles, pour réaliser des cascades que ses copains prennent un malin plaisir à filmer puis à revendre ensuite sur Internet. Il va loin, très loin et c’est pour cela que l’agent Augustus Gibbons (Samuel Jackson) va le recruter pour faire partie de son équipe au FBI. Après une mise à l’épreuve plutôt musclée, il est envoyé en République Tchèque pour infiltrer un groupe de dealer de voitures, les Anarchie 99, qui n’ont qu’un seul but : anéantir toutes formes de gouvernement…

xxx 1

On prend un bourrin spécialiste des sports extrêmes, on le balance (presque) par surprise dans un rôle d’agent secret dans les pays de l’Est pour une mission (un peu) douteuse où tous les vrais agents secrets ont été tués et… on fait un film.

Bon bon… il est quasiment marqué sur l’affiche qu’on doit impérativement poser son cerveau avant de lancer le film et qu’on ne le récupérera qu’à la fin du générique. Du coup, quand on est au courant, le film est une réussite totale, niveau  « film d’action insouciant ». Vin Diesel confirme son potentiel d’acteur et les autres personnages principaux sont également incarnés par des pointures (Asia Argento et Samuel L. Jackson).

xXx, film d’espionnage qui visait clairement un public assez jeune et non influencé par des franchises mythiques comme James Bond. On y ajoute beaucoup d’action et un montage sous stéroïdes (limite épileptique).

Historiquement, c’est intéressant car nous sommes dans les prémices du cinéma d’aujourd’hui, on met en pause le scénario pour nous balancer de longues scènes d’actions. Mais à l’époque, comme ça n’était justement que les « prémices », ça avait l’intérêt d’être nouveau et surtout, on ne nous baignait pas encore dans une action si interminable qu’on en oubliait les raisons des combats (ou poursuites). En gros, c’est l’époque où le « plein les yeux » était encore justifié et honorable.

Après, bien entendu, c’est loin d’être un film incroyable, mais disons que pour le début des années 2000, c’est un long métrage d’action intéressant qui a su prendre le bon des années 80 avec cette envie plaisante de bousculer un peu les codes.

Finalement, ce film n’est pas indispensable mais il reste un bon pop-corn movie de fin de semaine.

xxx

© Jed Seth

[CRITIQUE] : Rampage : Hors de contrôle (2018)

rampage 1

Sortie : 13 avril 2018 aux Etats-Unis,
26 avril 2017 en France

Titre original : Rampage

Réalisation : Brad Peyton

Scénario : Ryan Condal, Carlton Cuse, Ryan Engle & Adam Sztykiel

Musique : Andrew Lockington

Distribution : Dwayne Johnson, Naomie Harris, Malin Åkerman & Jeffrey Dean Morgan.

Synopsis : 

Le primatologue Davis Okoye entretient un rapport privilégié avec le gorille albinos George dans son enclos du zoo de San Diego. Un jour, après une étrange pluie de météorites, l’attitude d’habitude si plaisante et serviable de George change radicalement : il triple en taille et devient irritable, voire violent. Davis ne sait pas comment ramener son ami animalier à la raison, jusqu’à ce que la généticienne Kate Caldwell lui propose ses services. Ancienne employée d’un laboratoire qui entreprend des expériences hautement dangereuses avec des pathogènes génétiquement recomposés, elle craint que George se soit infecté de ce cocktail aux conséquences imprévisibles. Le sort du gorille n’est toutefois pas la seule source d’inquiétude, puisque d’autres bêtes sauvages sont entrés en contact avec la substance nocive.

rampage 2

On prend The Rock, on lui donne un singe. On laisse s’écraser des gaz dangereux de l’espace. On fait respirer ces gaz à des animaux (dont le singe du Rock) et… on fait un film (musclé).

Bon alors le réalisateur avait déjà fait fait deux films avec Dwayne Johnson (notamment SAN ANDREAS) et on sent sa patte. L’action passe avant tout et advienne que pourra.
The Rock commence à devenir vraiment intéressant en tant qu’acteur et c’est cool. Il est clairement la relève d’un Schwarzenegger. 

D’ailleurs, l’humour sonne assez vintage (dans le bon sens du terme). On a droit à des petites répliques sympa parsemées entre les scènes d’action. Bien sûr, le film fera penser à du KING KONG et du GODZILLA mais aussi à LA PLANÈTE DES SINGES (nouvelle génération).

Le film est l’adaptation d’un jeu vidéo et je suis justement en quête d’un bon film tiré d’un jeu vidéo. Alors, verdict ?

Finalement, c’est peut-être pour le moment, la meilleure adaptation de jeu vidéo que j’ai pu voir. Après, toute proportion gardée car finalement, dans le jeu d’origine, je crois savoir qu’il n’y avait pas d’histoire et il y avait seulement des monstres géants qui détruisent la ville (on jouait les monstres). Mais dans la mesure où c’est un film d’action plutôt regardable (même si très basique), et bien… ça peut être considéré comme une adaptation pas inintéressante. En résumé, un peu comme pour SAN ANDREAS, c’est fluide, on a des séquences qui s’enchaînent bien, on n’a pas forcément de grosses surprises mais ça fait le job. Après, on n’en gardera pas beaucoup de souvenirs malgré tout.

Honnêtement, c’était un film casse-gueule car difficile de créer un nouveau « monstre géant » (surtout que c’est un singe comme l’ami KONG). Mais ça fonctionne plutôt bien.

Attention, la fin du film m’a quand même un peu fâché…

rampage 4

© Jed Seth